Mélisande Delaere • Roxanne, you don't have to put on that red light
avatar

Messages : 12
Pseudo : Arté
Avatar : morena baccarin
Âge : 37 balais
Profession : employée au night light
Monstruosité : nixe (ça rime avec rixe)


Dim 13 Mai - 1:09
Voir le profil de l'utilisateur


Delaere Mélisande






Date de naissance 7 février 1981.
Race Nixe.
Lieu de naissance  Paris.
Quartier Oost.
Métier Employée au Night Light, depuis 2011. Elle se considère aussi wingwoman professionnelle, à force d’épauler Geo & Cia quand il le faut.
Orientation sexuelle Hétérosexuelle.
Signes d'identification Tendance à ne pas porter de soutien-gorge.
Couleur des yeux Noirs comme son âme. #drama
Taille 1m71. Peut aller jusqu’à +15centimètres avec talons aiguilles.
Statut civil Veuve, la faites pas chier avec ça.






Chronologie






1981-1998

La mioche naît en hiver, au sein d’une fratrie déjà composée de deux grands, Ondine et Riton. Elle écope du prénom « Mélisande », grandit en bonne petite dernière, qui chouine pour un oui ou pour un non, réclame la plus grosse part du gâteau, apprend à nager avant même de savoir marcher debout, bave partout pendant sa première année de vie, ce qui lui vaut le sympathique surnom de « Baveuse » par ses aînés. Elle la vit bien, son enfance. Elle trépigne à 6 ans pour être inscrite en cours de danse. D’abord du classique, elle est mignonne avec ses pointes, son chignon et son tutu. Ça dure quatre ans, et elle enchaîne sur de la danse modern-jazz, pour son plus grand plaisir. Elle a quand même un peu mal aux pieds quand elle rentre à la maison, mais elle est heureuse. Elle fait la toupie avant de manger, utilise le salon comme salle de répétition quand elle n’a pas cours. Ses parents la regardent s’épanouir, lui expliquent ce qu’ils sont et ce qu’elle est immanquablement -la génétique, tout ça tout ça. Pas trop la place pour lui raconter des bêtises sur les choux et les roses.
Mel a de bons souvenirs de son adolescence, notamment parce qu’elle se rend compte qu’elle a certains atouts qu’elle peut vaguement contrôler. Elle parle français de naissance, apprend l’Anglais et l’Allemand, et même le Grec ancien, pour être dans un bon lycée et pas dans le lycée de secteur. Pour autant, l’allemand, elle ne le retiendra pas vraiment après ses études. Elle continue de danser, à chaque fois qu’elle le peut. Elle se rêve déjà en haut de l’affiche, à l’opéra ou danseuse de rue.



1999

FÉVRIER / Pour ses 18 ans, ses parents lui offrent une soirée spectacle au Moulin Rouge. C’était le seul spectacle de danse accessible quand ils ont pris les places, et ils se disent que vu la réputation et le rayonnement, ça doit être beau et techniquement impeccable. Ils se rendent compte que c’est pas mal dénudé quand même tout ça, mais ils ont eu raison pour la localisation : Mélisande sait désormais où elle veut danser plus tard.

MAI / Elle commence à se dire qu’il faut qu’elle bosse pour le bac. Elle s’efforce de travailler mais a un arbre dans la main, ce qui est problématique. Riton l’aide, elle s’y met vraiment, tout en rêvant de finir tout ça et de passer à autre chose.

JUILLET / Elle est reçue, le Bac c’est dans la poche. Un bac L avec mention assez bien, et option danse. C’était une bonne idée. En prime, elle a été acceptée dans une école de danse modern-jazz, alors il faut qu’elle continue et qu’elle donne tout.



2000

1ER JANVIER / C’est le Nouvel An, le premier qu’elle fête en tant que femme majeure, elle a passé le bac, elle l’a eu, elle fait ce qu’elle rêvait de faire depuis toute petite. Toute à son euphorie alcoolisée, elle croise le chemin de quelqu’un qui n’a pas l’air bien, à la rue. Est-ce l’alcool qui parle ? La bonté souvent cachée sous des rictus moqueurs ? Toujours est-il que Mélisande propose à Ciaran de crécher chez elle, le temps de retomber sur ses pattes. Le lit est assez grand pour deux, qu’elle a dit.

MARS / Elle commence à bien connaître Ciaran, et elle l’aime bien. Déjà, iel maîtrise bien le français maintenant (et surtout les jurons). Mélisande finit par lui proposer pendant ses courses, à la caisse de Ciaran, si ça lui dirait de se mettre en colocation. C’est qu’elle commence à en avoir marre de ses colocataires, en fait, toujours à faire des histoires pour des histoires d’objets qui disparaissent sans aucune raison.

FIN 2000 / Elle s’inquiète pour Cia, et il paraît qu’elle devrait pas. Elle s’inquiète quand même. Elle irait bien mettre sa main dans la gueule dudit Elias, mais elle le fait pas. Elle se dit qu’elle n’aurait pas dû aider Ciaran avec les papiers pour l’inscription à l’université de Nanterre, mais elle l’a fait, alors c’est trop tard.



2001

Pour essayer de ne pas trop s’inquiéter pour Ciaran, elle se concentre sur autre chose. Elle accumule des cours de danse, hip-hop, cabaret, des ateliers spécifiques dont elle entend parler par des camarades de formation artistique. Elle prend des cours de chant, parce que les comédies musicales, c’est quand même la classe. Elle danse, elle vrille, elle joue la comédie. Elle apprend à devenir une artiste et se crée progressivement un carnet d’adresse conséquent, à force de persévérance et de ténacité. Elle passe encore des castings, utilise ses capacités spéciales, histoire de se faciliter la vie. D’accord, c’est de la triche, d’accord c’est pas super cool, mais en même temps, c’est peut-être la seule façon d’arriver à ce qu’elle aime et son objectif professionnel final.



2002-2007 - l’heure du conte de fées


2002

Elle y est. Le karma a été bon, à un moment, et elle a réussi à décrocher le Graal : le Moulin Rouge lui ouvre ses portes. Cruellement inspirée par le film éponyme tout juste sorti sur les grands écrans, elle se choisit un nom de scène qui la suivra longtemps : chaque soir, chaque nuit, elle devient Roxanne, pour le plus grand plaisir des visiteurs, occasionnels ou habitués. Dans le même temps, elle quitte l’appartement un peu miteux à côté de son ancienne école de danse et s’installe dans une colocation à Pigalle pour être plus proche de son travail.



2003

Elle reçoit des nouvelles de Ciarán et tant mieux, vraiment, tant mieux parce qu’elle recommençait à s’inquiéter, après avoir croisé Elias par hasard dans les Halles. Elle enchaîne les colocataires, jusqu’à ce que l’un d’eux la plante après trois impayés, juste avant Noël. Le salaud. Elle placarde des petites annonces partout où elle peut, même sur le tableau d’annonces de la Sorbonne.



2004

FÉVRIER / La petite annonce qu’elle avait affichée un peu partout à la fin du mois de décembre 2003 pour trouver un colocataire reçoit enfin une réponse. Un type anglais -non, écossais, pardon, avec un prénom à la con (Deòrsa, QUI nomme son fils ainsi ?)- l’appelle et emménage le soir même. Vu qu’il est pas trop con et en dèche, elle le présente à son patron au Moulin Rouge, histoire qu’on l’embauche comme serveur. Rapidement, ils se rendent compte qu’ils sont tous les deux des aquatiques et se promettent de toujours s’aider. Autant dire que désormais Rox est liée à ce mec par sa promesse, ce qui n’est pas trop compliqué sachant qu’il mérite plutôt pas mal son amitié.

MARS / Un client commence à venir admirer Roxanne de façon régulière. Jens Pramming, un mec de l’ambassade danoise (Roxanne ignorait qu’il y avait une ambassade danoise à Paris, mais il faut bien reconnaître que c’est logique), qui voudrait bien s’entretenir avec la danseuse. Le patron fait comprendre à Rox que ça ne va pas être que du blabla, et elle se croit vivre au XIXe siècle.

AVRIL / George retrouve un ex, et finit par emménager chez lui, ce qui n’est pas une mauvaise chose parce que ça commençait à être à la limite de Tchernobyl chez eux. Pourquoi ? Simplement parce que si leurs caractères sont plutôt compatibles, il n’empêche qu’elle a tendance à le taquiner un peu trop, par des stratagèmes plus ou moins pertinents, notamment la fois où, prétextant qu’il lui fallait un sidekick Rouky pour draguer en boîte, elle l’avait teint en roux pendant son sommeil (best idea ever pour le fou-rire du matin, moins pour la teinture qui avait débordé sur la taie blanche d’oreiller). Et forcément, il répond aux provocations et fait parfois pire.

JUIN / Ça commence à l’amuser, que Jens Pramming vienne quasi tous les soirs où elle bosse. Elle continue de parler avec lui, et le fait languir.



2005

Pour la Saint-Valentin, la loge de Roxanne est noyée sous les rouges rouges et blanches. Le pollen la fait éternuer à répétition, elle croit qu’elle va mourir, on la déclare finalement allergique aux roses (la belle affaire !). Le lendemain, un mot d’excuse lui parvient, avec un barcelet de cheville. Décidément, le Pramming est mordu.



2006

Pendant deux semaines, Jens Pramming est absent du Moulin Rouge. Curieusement, Roxanne a posé ses congés à ce moment-là. Ça jacasse en coulisses mais les gens sont loin d’imaginer que ce n’est pas par dépit que Pramming ne se pointe pas à la table qui lui est habituellement réservée, mais parce qu’il a emmenée la belle danseuse en villégiature à Deauville (elle voulait voir la mer).



2007

Après le spectacle, un soir, Jens rejoint Roxanne dans sa loge. Il l’appelle Mélisande depuis un an déjà, il sait (presque) tout d’elle. Il sait aussi qu’il veut passer le reste de sa vie avec elle. Genou à terre, il ouvre un écrin, la demande en mariage, et reçoit un oui étranglé, sorti de la gorge serrée par l’émotion de Mel. Il se marieront à l’automne, entre deux orages. Elle est au comble du bonheur et met un terme à sa carrière au Moulin Rouge. Elle a quelqu’un devant qui danser sans s’ennuyer avec des tenues de cabaret qui la serrent et lui rentrent dans les côtes. Elle préfère.



2008-2009

Paris est un souvenir qui lui semble si lointain, alors qu’ils voyagent tous les deux en Europe pour leur voyage de noces. Copenhague les accueille pendant un moment tandis que Jens retourne travailler, puis elle le suit dans ses différents déplacements. Elle songe à donner des cours de danse, ou à en prendre où qu’ils s’arrêtent. Elle fait ainsi quelques ateliers, proposés par des homologues européens. Ça lui plaît, mais elle n’envisage pas de recommencer à travailler. Déjà qu’une épouse ancienne danseuse de cabaret, ça peut faire jaser…


fin 2009

Jens prend son poste dans l’ambassade danoise d’Amsterdam. Il y est chargé de mission, si elle a bien compris. De quelle mission ? Elle n’en sait pas grand chose. Ils ne parlent pas vraiment de ça, ils parlent plutôt d’avoir un enfant.


2010

Et, plus qu’en parler, ils essaient. Ils essaient depuis plusieurs mois quand Ciarán passe leur rendre visite à Amsterdam. Elle lui présente son époux, avec qui son ami s’entend plutôt bien. C’est malheureusement un soir où Ciarán est de sortie avec Jens que Jens meurt assassiné. S’ensuit alors une longue période d’apathie apparente : Mélisande est meurtrie au plus profond d’elle-même, perdue sans Jens, endeuillée et dévastée par la nouvelle. Elle veut croire qu’elle aurait pu empêcher ça, elle reste prostrée chez elle un temps. Ciarán doit partir en France, pour un livre d’enfants, elle ne le retient pas, lui ment en disant qu’elle va mieux, qu’il peut y aller, qu’elle s’en remet.
Elle aurait voulu pouvoir lire le livre de Cia à l’enfant qu’elle aurait eu avec Jens, mais il faudra faire une croix dessus, d’autant plus que le traumatisme de la mort de Jens lui a fait faire un déni de grossesse, et qu’elle enchaîne deux deuils, coup sur coup, lorsqu’elle fait une fausse couche alors qu’elle essayait de se remettre à danser. De ça, elle n’en parlera jamais. Le déni se poursuit, elle ne veut même pas penser, tant qu’elle est consciente, à ce qu’elle aurait pu vivre. Elle ne veut pas, et elle a beau être psychologiquement forte, elle ne peut pas.
Elle a envoyé un courriel à Geo, le lendemain de la mort de Jens. Il est resté sans réponse. Elle a préféré ne plus y penser.



2011

La seule façon façon de s’en remettre au plus vite, parce qu’il y a urgence, c’est de se remettre à travailler. Elle danse un peu, mais elle a sacrément mal aux jambes. Elle découvre un inconvénient monstrueux et elle décide de faire ce qu’elle peut pour l’apaiser. Les ostéopathes d’Amsterdam sont tous testés, et Mel finit par en trouver une qui sait faire son job, et surtout qui a la bonne idée d’être une camarade monstre aquatique. C’est par son biais qu’elle apprend l’existence d’un refuge pour monstres plus ou moins tenu par le Conseil. Parce que ses jambes lui font encore mal, elle finit par remiser au placard ses espoirs de danseuse, et se dévoue à la cause monstrueuse en se faisant employer au Night Light.



2012-2017 - (this is my fight song)

Elle se reconstruit progressivement. Elle vend l’appartement trop grand qu’elle partageait avec Jens. Trop grand, trop plein de souvenirs, d’angoisses, de regrets. Elle se crée un compte sur le forum LVHV. Elle galère avec la technologie, mais réussit à gérer la caisse enregistreuse du coffeeshop, à peu près. Elle gravite entre le rez-de-chaussée et l’étage du Night Light. Quand elle est seule, elle danse, des mouvements lents, empreints du tragique de son existence. Elle ne cherche pas à faire de spectacle, elle danse juste pour exorciser ses peines et ses douleurs qu’elle tait autrement. Elle se remet à sourire. Elle garde le cadre avec une photographie de Jens et elle le jour de leur mariage, dans un tiroir de son bureau. C’est peut-être la seule chose qui est vraiment rangée sur son bureau, d’ailleurs.
Geo réapparaît dans sa vie, elle le roue de coups de poings qui ne font pas mal alors qu’elle aurait voulu. Elle fond en larmes dans ses bras. Elle se reprend. Elle fume. La vie reprend son cours, lentement. Elle recommence à jouer la wingwoman pour Geo, comme pendant les quelques mois explosifs de colocation. Elle enchaîne les colocataires, toujours des tempéraments qui vont au clash avec elle : elle ne sait pas choisir, ça doit être ça. Elle guette aussi l’assassin de Jens, parce qu’elle est persuadée qu’il réapparaîtra à un moment et qu’elle pourra lui faire sa fête.



monde parallèle 2010-2018


Dans ses songes, Mélisande rêve d’une vie qu’elle aurait pu avoir sans la mort de Jens. Ils auraient continué de voyager dans le monde, elle aurait probablement fini par tomber enceinte -c’est qu’ils essayaient d’avoir un enfant à ce moment-là, elle avait arrêté de prendre la pilule exprès pour ça. Alors les Pramming auraient baroudé dans le monde, la diplomatie nécessitant toujours d’œuvrer pour elle, et peut-être que leur enfant (ou leurs enfants ? qu’en sait-elle, ça varie selon les rêves) aurait parlé plusieurs langues.
À un moment, elle aurait probablement dit à Jens, pour sa nature particulière, probablement qu’à un moment elle aurait osé briser le secret.

Le hasard en a décidé autrement, et c’est toujours de ces illusions nocturnes qu’elle se réveille en pleurant.










Derrière l'écran


Pseudo Arté
Âge 26, 27 le 30 mai.
Comment as-tu découvert le forum On m’a tapiné. (on me tapine toujours) (je suis faible) (tellement) (Orphiel, FOURBE)
Ta fréquence de rp Dépend de trop de facteurs. (mais tant que je vis, je RP, malgré une tentative de retraite SOURNOISEMENT détruite)
Un commentaire ?Toto. « Toto », c’est bien. Ça me semble suffire.





avatar

Messages : 12
Pseudo : Arté
Avatar : morena baccarin
Âge : 37 balais
Profession : employée au night light
Monstruosité : nixe (ça rime avec rixe)


Dim 13 Mai - 1:10
Voir le profil de l'utilisateur

HISTORY REPEATS ITSELF
avatar

Messages : 12
Pseudo : Arté
Avatar : morena baccarin
Âge : 37 balais
Profession : employée au night light
Monstruosité : nixe (ça rime avec rixe)


Dim 13 Mai - 1:11
Voir le profil de l'utilisateur

J'vais casser tous les liens ouiiiii

Geo
Lien
Description du lien

Cia
Lien
Description du lien
Virgile
Lien
Description du lien
Prénom Nom
Lien
Description du lien
avatar

Messages : 12
Pseudo : Arté
Avatar : morena baccarin
Âge : 37 balais
Profession : employée au night light
Monstruosité : nixe (ça rime avec rixe)


Lun 14 Mai - 9:53
Voir le profil de l'utilisateur



En cours

Titre du RPft. Machin

Achevés

Titre du RPft. Machin

Abandonnés

Titre du RPft. Machin


avatar

Messages : 12
Pseudo : Arté
Avatar : morena baccarin
Âge : 37 balais
Profession : employée au night light
Monstruosité : nixe (ça rime avec rixe)


Lun 14 Mai - 9:54
Voir le profil de l'utilisateur

Freestyle sous le préau.
avatar

Messages : 12
Pseudo : Arté
Avatar : morena baccarin
Âge : 37 balais
Profession : employée au night light
Monstruosité : nixe (ça rime avec rixe)


Jeu 17 Mai - 19:00
Voir le profil de l'utilisateur

et un 2e, parce que je me méfie de moi-même et ma capacité à avoir des idées de merde
avatar

Messages : 179


Barmhartig
Trollface passe-murailles
Dim 20 Mai - 22:17
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue Mélisande Delaere

il est temps d'entrer dans la danse







Ce qu'on a pensé de ton personnage

C'est
C'est
C'est
C'est
......
C'est putain parfait bordel! Cette femme! Ces feels! Mel est juste perf, on la kiffe, on gngngngng en ZA depuis le début, bref voila on t'aime, viens on va se faire des calins  

Bienvenue au Niveau X


Et maintenant ?
Les formalitésPasse dans ce sujet pour recenser l'avatar, le métier, la monstruosité de ton personnage. Tu peux passer ici demander un rang swag et pour demander un rp. Si tu as une organisation à faire référencer, c'est ici.
Se faire des potesTu pourras chercher des liens en suivant les instructions de ce sujet. N'hésite pas à venir t'installer dans le flood et à nous rejoindre sur le discord.
S'intégrer dans le jeuPense à jeter un oeil à l'intrigue en cours et à t'assurer que tes RPs se situent dans la bonne période.

Et bien sûr, bon jeu !




Contenu sponsorisé

 
Mélisande Delaere • Roxanne, you don't have to put on that red light
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roxanne Weasley [validée]
» Hello, can I kiss you? ▲ Roxanne
» Topic de roxanne :)
» ROXANNE petite caniche parfaite 9 ans CCDM (30) ADOPTEE
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safe Haven :: Personnages :: Fiches :: Fiches validées-
Sauter vers: