Alistair Sutherland - The poor stay poor, the rich get rich, that's how it goes
avatar

Messages : 35
Pseudo : Syriane
Avatar : Joseph Morgan
Âge : 38 ans
Profession : Propriétaire des laboratoires Sutherland
Monstruosité : Ceasg


Dim 13 Mai - 1:56
Voir le profil de l'utilisateur


Alistair Sutherland






Date de naissance 5 avril 1979 (38 ans)
Race Ceasg
Lieu de naissance Belhaven, un village situé à 50km d'Edimbourg, en Ecosse.
Quartier Zuid, Museumkwartier
Métier Propriétaire des laboratoires Sutherland
Orientation sexuelle Bisexuel homoromantique
Signes d'identification Une longue cicatrice à hauteur du coeur.
Couleur des yeux Bleu
Taille 1m80
Statut civil Compliqué, comme sur facebook






Chronologie






5 Avril 1979


Naissance à Belhaven, un village se trouvant à environ 50 kilomètres d'Edimbourg, en Ecosse.
Les Sutherland sont une famille de ceasgs, prenant soin depuis plusieurs générations de ne garder que du sang de ceasgs dans leurs veines, par de judicieux choix d'alliances. Leur patrimoine est très correct, d'autant que le père d'Alistair est le propriétaire des laboratoires Sutherland, qui auparavant appartenaient à son propre père, leur fondateur.
Alistair est le premier fils de Logan et Elspeth Sutherland... et sera leur seul enfant, car après des complications dues à sa naissance, Elspeth se découvre stérile.


1979-1985


Logan Sutherland n'est jamais présent, constamment en voyage d'affaires ou occupé à gérer l'entreprise. C'est Elspeth qui éduque Alistair, abandonnant son travail d'assistante maternelle pour s'occuper de lui à temps plein. À partir de ses quatre ans, ils engagent un précepteur pour lui donner des cours à domicile.


1986-1990


Le père d'Alistair semble soudain s'apercevoir de son existence. Persuadé que son fils héritera de ses capacités, il entreprend de le pousser à se servir de celles-ci. Au début, les semaines passent sans le moindre résultat. Frustré et deçu, Logan enrage d'avoir un enfant si faible, et ne se prive pas de le lui dire.
Un jour où le père hurle sur le fils une énième fois, un éclair descend du ciel pour frapper un arbre du domaine. Celui-ci s'enflamme devant les yeux ébahis du père. L'enfant s'effondre, et ne se réveillera que plusieurs jours plus tard. À son réveil, la satisfaction de son père lui réchauffe le coeur. Il n'est pas un incapable après tout, il peut le rendre fier par ses efforts.
Son entraînement commence. Sans pitié, déterminé à faire de lui un homme puissant, le père ne respecte jamais les limites de l'enfant. La mère ne supporte plus d'assister à un tel spectacle et de voir son fils allité plusieurs jours par semaine. Des disputes éclatent au sein du couple mais les choses ne changent pas pour autant.



Février 1991


L'enfant a grandi et n'est plus si malléable. Pire, il est déjà doté d'une ruse qui le pousse à chercher vengeance. Il entreprend de monter sa mère contre son père, mais n'obtenant aucun résultat, il opte pour une méthode plus frontale. Suspectant son père d'avoir des activités illégales, il s'introduit dans son bureau et y récupère des documents incriminant. Puis il confronte son père, du haut de ses douze ans, menaçant d'envoyer les documents à la police. Celui-ci le gifle, l'envoyant voler contre un meuble, avant de récupérer les papiers.
Quelques jours plus tard, et malgré les larmes de sa mère, il est envoyé en pensionnat dans une boarding school privée. Une école réputée pour redresser les caractères difficiles.


Novembre 1991


C'est dans un cours de rattrapage de littérature anglaise, la seule matière dans laquelle il n'excelle pas, qu'il rencontre la pire mauvaise graine de son existence.
C'est bien la première fois qu'il offre un cadeau d'anniversaire à quelqu'un d'autre qu'à sa mère. Heureusement, ni celle-ci, ni son père, ne sont au courant de son... inhabituelle fréquentation.


1991-1996


Alistair s'adapte tant bien que mal à cette nouvelle vie. C'est un gamin curieusement discret et calme, cachant bien à ses professeurs la haine qui bouillonne en lui. Il semble être le parfait inverse du feu-follet auto-destructeur qu'est Ciáran, et tous sont étonnés de les voir proches. Mais Alistair est surtout trop intelligent pour dévoiler ses intentions, et trop heureux d'être loin de son père pour se plaindre de la prison dorée dans laquelle il vit.
Son bon comportement manque de lui valoir un retour direct chez lui. Dès les vacances d'été de 1992, il s'assure de ne pas y retourner de sitôt. Pour cela, il fait comprendre à son père que la hache de guerre n'est pas enterrée en le menaçant à demi-mot. Plus jamais celui-ci ne parlera de le retirer du pensionnat.



Septembre 1997


Après avoir décroché avec brio son baccalauréat international, Alistair quitte l'école spécialisée et est pris à St Andrews, l'une des universités les plus réputées d'Ecosse. Il démarre des études dans le domaine de la santé, dans l'idée de se spécialiser ensuite en pharmaceutique pour pouvoir intégrer la boite de son père.
À la mi-septembre, il espère voir Ciáran en retournant lui rendre une visite à l'école. Mais celui-ci a finalement réussi une de ses fugues. Attristé de n'avoir aucune nouvelle de lui, Alistair se sent trahi.
Une semaine après avoir découvert le départ de Ciáran, il fait une première crise de ce que les médecins appelent une « angine de poitrine ». De violentes douleurs à la poitrine, parfois dans le bras et la moitié du corps. On lui diagnostique une insuffisance cardiaque, mais les origines de la maladie sont floues. Il voit plusieurs spécialistes, passe de nombreux examens, sans qu'on parvienne à comprendre d'où vient cette soudaine affection.
Sa mère lui confie à voix basse qu'elle est convaincue de la culpabilité de son père, que tout est de la faute de son entraînement. Alistair n'est pas certain d'y croire.


Nuit du 2 novembre 1999


Il reçoit un mail de quelqu'un qu'il croyait ne jamais revoir. Trahison ou pas, il s'empresse de l'accueillir dans son appartement d'étudiant. Pour la première fois, mais certainement pas la dernière, leurs retrouvailles se font entre des draps.


Matin du 3 novembre 1999


Il a disparu. Pour la seconde fois. En lui volant tout son argent liquide et en laissant une note promettant de le rembourser - même si Alistair n'y croit pas vraiment. Il suspecte vaguement la douleur morale d'aggraver ses douleurs à la poitrine, et abuse de médicaments pour rendre celles-ci supportables.


1997-2000


Ses études se passent à merveille, d'autant qu'il se plaît dans ce quotidien emprunt d'une liberté qu'il n'a jamais connu. Il s'essaye discrètement à quelques folies, découvre les joies de l'alcool et des fêtes étudiantes. Mais très vite, il retrouve son auto-discipline, sa réussite sociale important plus que quelques amusements passagers. Surtout, il fait tout pour à nouveau satisfaire son père et rattraper ses écarts de jeunesse. Il parvient, au fil des années et de ses retours à la maison, à convaincre celui-ci qu'il ne lui en veut plus. Qu'il n'a aucune intention de provoquer à nouveau la moindre esclandre, et qu'il espère travailler avec lui plus tard. Ravi, Logan Sutherland mord à l'hameçon de bon coeur. L' « entraînement » d'Alistair reprend pendant ses vacances scolaires, malgré ses problèmes cardiaques.



28 juin 2001


Il ne s'attendait pas à avoir Ciáran au bout du fil, étant donnés ses soucis avec la technologie. Le son de sa voix lui en dit plus que les mots qu'il peine à formuler. Quelques heures plus tard, Alistair atterit à Paris, et le ramène en urgence à St Andrews. Il a du mal à dissimuler ses larmes, à la vue des marques laissées par l'aiguille. Aux grands maux, les grands moyens. Il engage une infirmière, qu'il paie grassement pour se taire, et s'assure de toujours fermer à clé quand il quitte l'appartement pour aller en cours.


18 août 2001


Un sevrage n'a jamais rien d'aisé. Et l'enfermement n'est pas au goût de Ciáran - il choisit la fenêtre, et se retrouve les deux jambes dans le platre. Mais Alistair ne lâche rien, prêt à tout pour le sortir de là.


23 septembre 2001


Fenêtres bloquées, platres retirés. L'infirmière est rassurante, lui affirme que Ciáran s'en sortira. Il y croit, Alistair. Il emmène son amant à la mer, le plus discrètement possible. Si quelqu'un allait raconter à ses parents qu'il partage ses nuits avec un homme - un drogué, par dessus le marché - la confiance de son père serait à jamais perdue.


12 Octobre 2001


T’as honte de moi, c’est ça ? La violence de l'objet qui vole tire un sursaut à Alistair. Les yeux baissés, il ravale sa fierté et ne réplique pas. Oui, il a honte. Honte de celui qu'il espère pourtant ne plus jamais perdre, honte de ne pas être exactement ce qu'on attend de lui. Le silence les engloutit.
Quand le téléphone de Ciáran sonne, les yeux bleus se fixent sur lui et suivent son mouvement pour répondre. Qui est-ce ? demande-t-il, le regard noir. Mon ex, lui répond Ciáran.
Pour la première fois depuis longtemps, Alistair perd le contrôle. Le téléphone explose contre un mur.


2 Novembre 2001


Il s'en veut, Alistair. De ne pas lui donner plus, de ne pas savoir l'aimer correctement - de ne pas même admettre l'aimer.
Il sait que l'argent n'achetera pas son pardon, aussi lui offre-t-il sa tendresse, ses lèvres contre son front quand la nuit se couche sur leurs errances. Et un énorme gâteau.


Janvier 2002


Foutu imbécile. Quel idiot naïf il a pu être, de croire que cette fois, l'oiseau ne s'échapperait pas. Pas un mot, rien. Deux jours après la disparition de l'amant, Alistair fait une rupture d'anévrisme aortique, la forme la plus mortelle d'AVC. Il arrive à l'hopital juste à temps pour être opéré et en réchapper.
Il en gardera une cicatrice difficile à cacher, mais surtout, il lui faudra des mois de rééducation. Ses deux parents sont présents pour le soutenir, terrifiés à l'idée de le perdre. Mais Alistair se renferme sur lui-même, repoussant leur aide. Lui aussi a peur, car il réalise soudain que ses problèmes de coeur qu'il ne prenait jusqu'à présent pas au sérieux pourraient lui coûter la vie.
Les médecins sont ébahis de voir un tel cas à un si jeune âge.



Septembre 2003


Remis sur pied, Alistair reprend les cours. Il tente de retrouver une vie normale et de sociabiliser, même si le coeur n'y est pas.


Printemps-été 2004


Quand Ciáran l'appele, sa première réaction est de l'envoyer balader, et sans la moindre douceur. Il pensait en avoir fini avec lui. Quelques heures plus tard, il le rappele pour accepter son invitation au Portugal. Un peu de soleil et d'eau chaude feront du bien à sa santé, après tout. Bien sûr, ses parents pensent qu'il est parti en road trip en Norvège avec un ami respectable.
La cicatrice est impossible à cacher, une fois que la chemise tombe - ce qui ne tarde bien sûr pas à arriver. Quand Ciáran l'interroge, il prétexte une attaque au couteau lors d'un braquage dans la rue. Celui-ci n'est pas vraiment dupe, mais n'insiste pas.
Pour la première fois, ils se quittent en douceur et gardent contact, chacun retournant à son monde (trop) différent de celui de l'autre.



Juillet 2005


Alistair termine ses études et emménage à Edimbourg où se trouve l'entreprise familiale. Deux diplomes en poche, l'un en pharmaceutique et l'autre en business, il devient le bras droit de son père. Celui-ci lui confie des parts de Sutherland Laboratories.


Début 2006


Les yeux d'Alistair brillent de plaisir lorsqu'il reçoit le larimar taillé en larme. Cette merveille rejoint les autres dans sa collection grandissante.


Juillet 2007


Après des recherches, il entreprend d'essayer de créer une amulette. Rares sont ceux dans la famille à bénéficier de cette capacité, mais il nourrit l'espoir d'y parvenir. Après quelques tentatives ratées, il parvient enfin à séparer son âme de son corps et à la placer dans un bijou fait de corail rouge et de Lapis Lazuli. Il enferme l'objet dans un coffre chez lui et commence à planifier l'assassinat de son père, qu'il n'a jamais vraiment pardonné.


25 Septembre 2007


Ce n'était pas prévu, loin de là. Mais quand Ciáran lui a tendu son bracelet, dont il n'ignore pas la valeur, Alistair a su ce qu'il convenait de faire. Lui confier son âme en retour. Curieusement, il prend vite le réflexe de toucher le bracelet de cuir du bout des doigts, chaque fois qu'une légère douleur lui étreint la poitrine. Ou est-ce l'inverse ?



Décembre 2008


Il presse entre ses doigts tremblants une arme à feu, équipée d'un silencieux. Il suffirait d'appuyer sur la détente et tout serait terminé. Faire disparaître le corps serait la partie la plus facile. Mais Logan sait exactement quels mots prononcer, comment le faire changer d'avis.
À ton âge, j'ai failli faire la même erreur. Je pensais que mon père était cruel, qu'il méritait de payer, mais j'avais tord. C'est lui qui m'a rendu fort, tout comme je t'ai rendu fort. Regardes-toi, mon fils. N'ai-je pas réussi à faire de toi un véritable homme, un véritable ceasg ? Tu peux être fier.
Son bras se baisse lentement. Son père l'enlace et il se laisse faire, les larmes dévalant ses joues. Fier. Il entend raison, et curieusement, son père ne semble pas lui en vouloir d'avoir désiré sa mort.
Comme s'il n'y avait rien de plus normal, dans cette famille, que de vouloir assassiner ceux qui nous ont modelé.


10 Novembre 2009


Il remarque un paiement anormal sur l'un des comptes de l'entreprise, d'une énorme somme d'argent. Lorsqu'il interroge son père, celui-ci prétexte avoir acheté un cadeau très couteux à Elspeth. Mais l'instinct d'Alistair lui souffle autre chose. Il interroge Tavish, le domovoï de son père, et celui-ci lui avoue avoir pris des photos de Ciaran et lui à St Andrews à la demande de Logan. Il comprend aussitôt la signification du transfert d'argent.


11 Novembre 2009


Logan Sutherland aime se baigner toujours au même endroit, sur la même plage et à la même heure, de préférence seul. Mais cette fois-ci, son fils le rejoint. J'avais envie de faire quelques brasses avec toi, prétexte-t-il. Lorsqu'ils sont assez loin de la rive, Alistair saisit son père par la gorge. As-tu engagé un tueur pour te débarrasser de Ciáran ? Il éclate de rire, l'autre, malgré l'air qui commence à lui manquer. Il est trop tard, mon garçon, cette loque humaine est sûrement déjà morte à l'heure qu'il est. Logan est peut-être fort, mais Alistair a pour lui la jeunesse, et surtout, la hargne.
Quelle ironie, pour un ceasg, de mourir noyé. De tout son poids, il pèse sur la silhouette de son père jusqu'à ce qu'il cesse de se débattre, son corps s'éloignant dans les eaux tumultueuses. Il ne s'est pas rendu compte qu'il a commencé à pleuvoir. Les vagues l'attirent loin de la côte et Alistair lutte pour rejoindre la plage, où il s'échoue, à bouts de force.
Jusqu'à ce qu'il perde conscience, ses yeux écarquillés ne quittent pas les cieux. Ces cieux qui s'ouvrent pour laisser s'abattre sur Edimbourg tout ce qu'il a si longtemps étouffé.
Sa mère pleurera longuement ce tragique accident, mais remerciera mille fois la tempête d'avoir épargné son fils de la noyade. Jamais elle n'exprimera le moindre doute sur les circonstances de la mort de son mari...
Les météorologistes s'étonneront bien sûr de cet incident climatique imprévu et inexplicable.


30 Novembre 2009


Alistair hérite des parts de son père et de la gestion des Sutherland Laboratories, ainsi que d'une grande partie de son patrimoine et de sa collection de pierres précieuses.


Décembre 2009


Après des semaines à tenter de contacter Ciáran, celui-ci l'appele enfin et lui annonce s'être débarrassé du tueur. L'étau autour du coeur d'Alistair se désserre brusquement.



Mars 2011


L'oiseau revient se poser près de lui. Un équilibre précaire s'installe alors. Alistair est plus épanoui que jamais, même ses problèmes de santé se font plus discrets. Il passe beaucoup de temps à travailler, comme toujours, et dépense sans doute trop d'énergie à tâcher de cacher la présence de Ciáran chez lui. Et si sa mère, et le reste de la famille, l'apprenait ? Et si les actionnaires l'apprenaient ?


Mars 2012


Bien sûr qu'il disparaît à nouveau, sans laisser de mot. Cette fois, son coeur s'accroche. Les douleurs reviennent, et ce n'est que parce qu'il est trop têtu pour affronter la réalité, qu'il ne fait pas le lien entre celles-ci et les déceptions causées par l'amant. Mais il garde la tête froide, déterminé à passer outre. Quelle importance ? Jamais il ne pourra construire de véritable avenir avec un homme.
Sa mère lui demande souvent quand il lui aménera une jolie femme. Quand elle aura des petits enfants à regarder courir dans la maison familiale de Belhaven. Il sourit et fait des promesses, parce qu'il ferait n'importe quoi pour rendre sa mère heureuse.


Avril 2012


Il reconnaît Muirgheal, au coin de la rue. Le frère de Ciáran fouine, visiblement. L'a-t-il retrouvé, ou va-t-il le retrouver ? La peur saisit Alistair. Il réalise aussi que Muirgheal mort, l'héritage des Meredith reviendrait à son amant... un plan se dessine lentement dans son esprit.


Juin 2012


Il arrive à mettre la main sur Muirgheal et s'en débarrasse. Ou du moins est-il persuadé de s'en être débarrassé.


Août 2012


Le Safe Haven d'Edimbourg tombe. Les Sutherland, et leurs laboratoires, se délocalisent en urgence à Amsterdam.



2013-2017


Alistair profite d'une vie de confort. Bien entendu, il passe le plus clair de son temps à se perdre dans le travail. Voyages d'affaire, négociations commerciales, réceptions en tout genre. Il se fait tranquillement une place à Amsterdam. La ville l'a rapidement charmé, surtout de par l'omniprésence de l'eau ; plus encore qu'à Edimbourg. Il s'achète un bateau de plaisance, sur lequel il peut passer des heures à oublier le reste du monde.
Ses douleurs sont stables mais parfois difficiles à supporter. À partir de 2015, il recommence à abuser des médicaments, dans une tentative vaine d'effacer ce problème de sa vie.
Il est plus seul que jamais, et tente d'oublier sa solitude dans les bras des demoiselles qui se vendent aux fenêtres d'Amsterdam. Il devrait sûrement se marier, l'horloge tourne et il n'a toujours pas d'enfants auxquels passer son héritage, ce qui attriste sa mère.
Cinq années qu'il n'a pas la moindre nouvelle. Il a longtemps attendu un appel, parfois essayé de le contacter, dans un premier temps. Quand le silence s'est éternisé, il est tombé dans la résignation. Sa fierté lui dicte de ne pas insister, et longtemps, il n'insiste pas.
Jusqu'à ce qu'il craque. Il manque de la détruire, cette maudite peau de phoque. Plutôt que de l'arracher de son poignet, il se décide à en faire usage. Il retrouve la trace de Ciáran et lui fait parvenir l'ordre de venir vivre à Amsterdam. Au moins cesserait-il d'angoisser, d'imaginer tous les scenarios possibles. Combien de temps avant qu'il n'apprenne sa mort ? Surtout avec les Safe Haven qui tombent les uns après les autres.

Le selkie affirmait être son Autre, après tout. Qu'importe qu'il soit incapable de l'assumer. Sa place est quand même près de lui. Même si pour cela, il doit à nouveau l'enfermer - il y a bien pire cage que les rues animées d'Amsterdam.



Tab 10










Derrière l'écran


PseudoSyriane
Âge24
Comment as-tu découvert le forumOrphiphi m'a débauché
Ta fréquence de rpOnce/twice a week, I guess
Un commentaire ?CEYBO CEYBO CEYBO


avatar

Messages : 35
Pseudo : Syriane
Avatar : Joseph Morgan
Âge : 38 ans
Profession : Propriétaire des laboratoires Sutherland
Monstruosité : Ceasg


Dim 13 Mai - 1:57
Voir le profil de l'utilisateur

Elspeth Sutherland (PNJ)
Mère
Description du lien

Tavish Zelenko (PNJ)
Homme de main, frère de coeur
Description du lien
Aleid de Gaay
Affaires et bonne entente
Description du lien
Ciáran Meredith
Not my boyfriend
Description du lien

George Forbes
Children of the sea
Description du lien
Virgile Prevost
Avocat de Sutherland Laboratories
Description du lien
Nom du lien
Ancien professeur
Description du lien

Maaike de Graeff (PNJ)
Ancien professeur
Description du lien
Prénom Nom
Lien
Description du lien

_________________
And I hear a storm is coming in
my dear, is it all we’ve ever been?
Your tears, a sea for me to swim
avatar

Messages : 35
Pseudo : Syriane
Avatar : Joseph Morgan
Âge : 38 ans
Profession : Propriétaire des laboratoires Sutherland
Monstruosité : Ceasg


Dim 13 Mai - 1:58
Voir le profil de l'utilisateur

+ prout 2
avatar

Messages : 35
Pseudo : Syriane
Avatar : Joseph Morgan
Âge : 38 ans
Profession : Propriétaire des laboratoires Sutherland
Monstruosité : Ceasg


Dim 13 Mai - 1:58
Voir le profil de l'utilisateur



En cours

Fear and delightft. Ciáran Meredith

Achevés

Titre du RPft. Machin

Abandonnés

Titre du RPft. Machin


avatar

Messages : 35
Pseudo : Syriane
Avatar : Joseph Morgan
Âge : 38 ans
Profession : Propriétaire des laboratoires Sutherland
Monstruosité : Ceasg


Dim 13 Mai - 1:59
Voir le profil de l'utilisateur

+ PROUT FINAL. MIC DROP.

_________________
And I hear a storm is coming in
my dear, is it all we’ve ever been?
Your tears, a sea for me to swim
avatar

Messages : 196


Barmhartig
Trollface passe-murailles
Mer 16 Mai - 16:58
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue Alistair Sutherland

il est temps d'entrer dans la danse







Ce qu'on a pensé de ton personnage

C'était nul.
NON MAIS. Tellement de kinks dans cette fiche même en-dehors du ship ??? Les daddy issues ??? Le conformisme forcé ??? J'ai tellement de feels c'est terrible. Ce charmant garçon (non) risque bien d'être un élément important des magouilles qui se trament à Amsterdam. Je ne te retiens pas plus longtemps avec mon GAH, va donc t'enjailler sur Safe Haven, et sois sage ! (non)

Bienvenue au Niveau 1


Et maintenant ?
Les formalitésPasse dans ce sujet pour recenser l'avatar, le métier, la monstruosité de ton personnage. Tu peux passer ici demander un rang swag et pour demander un rp. Si tu as une organisation à faire référencer, c'est ici.
Se faire des potesTu pourras chercher des liens en suivant les instructions de ce sujet. N'hésite pas à venir t'installer dans le flood et à nous rejoindre sur le discord.
S'intégrer dans le jeuPense à jeter un oeil à l'intrigue en cours et à t'assurer que tes RPs se situent dans la bonne période.

Et bien sûr, bon jeu !




Contenu sponsorisé

 
Alistair Sutherland - The poor stay poor, the rich get rich, that's how it goes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safe Haven :: Personnages :: Fiches :: Fiches validées-
Sauter vers: