Rin Kagewari | We set the fire and we let it burn.
avatar

Messages : 48
Pseudo : Egon
Avatar : Tao Okamoto
Âge : Trente-quatre ans.
Profession : Secrétaire et réceptionniste de l'établissement Saint Judas Thaddée.
Monstruosité : Kappa.

Je devrais avoir mon enfer pour la colère, mon enfer pour l’orgueil, – et l’enfer de la caresse ; un concert d’enfers.


Rin Kagewari
Beveiligen
Mar 15 Mai - 21:16
Voir le profil de l'utilisateur


Rin Kagewari | 凛 蔭 割






Date de naissance 7 août 1983.
Race Kappa.
Lieu de naissance À Rikubetsu, le village de sa grand-mère dans le Nord du Japon.
Quartier À Oost, non loin de son lieu de travail.
Métier Secrétaire et réceptionniste de l’Établissement Saint-Judas-Thaddée. Elle est aussi connue comme faisant partie des Custodes.
Orientation sexuelle Précise.
Signes d'identification Les écailles qu’elle dissimule le long de son dos et sur sa poitrine, ainsi qu’une cicatrice légèrement inquiétante barrant sa gorge.
Couleur des yeux Noirs.
Taille Un mètre soixante-dix-sept qu’elle rallonge fréquemment afin d’atteindre le mètre quatre-vingt.
Statut civil Absent.






Chronologie






7 août 1983 | Grand-mère


“L’enfant est né, c’est une fille. Makoto a pleuré comme une imbécile en prenant dans ses bras le rejeton. Personnellement, j’ai surtout fixé les écailles sur son dos et sa poitrine, en me disant que cette gosse était diablement en avance. Elle l’a appelée Rin, en riant. J’aimerais pouvoir être heureuse pour elle mais comment l’être pour une femme abusée par un homme marié devant retourner chez sa mère, en pleine campagne, pour donner naissance à sa bât-”


15 octobre 1986 | Yasuko, voisine


“L’homme vient toujours, environ tous les mois. Tout le monde le dit, qu’il vient pour voir la petite. Une honte. Tout le monde a remarqué son alliance, il se croit discret ? De toute manière, cette petite Makoto a toujours été une trainée. Je donne pas mieux de la petite. Miwa m’a dit qu’elles ne l’avaient toujours pas inscrite à l’école. C’est sûr que jamais je laisse un de mes enfants parler avec une bât-”


3 avril 1991 | Miwa, camarade de classe.


“Mizuishi Rin est bizarre. Elle parle pas. Elle ne vient pas à la piscine avec nous. Elle n’a pas de papa, en plus. C’est Maman qui me l’a dit. Sa mère bosse je sais pas où, c’est toujours sa grand-mère qui vient. Et parfois un homme. Grand, bien habillé, qui parle avec la maîtresse avec un sourire. C’est grâce à lui qu’elle a pas trop de problèmes. C’est Maman qui me l’a dit. Mais ça n’empêche pas les garçons à l’école de la traiter de bât-”



18 juin 1994 | Maman


“Il entend enfin raison ! Après des années à lui répéter que la petite ne peut pas rester ici, que ce n’est pas pour moi, mais pour elle, il cède. Il nous paye un appart, dans le Safe Haven d’Osaka, il serait temps. Je n’en peux plus des voisines, de ma mère, des livres déchirés de Rin. De la campagne, du vide, de l’absence de tout. Des rumeurs, qui n’en finissent pas. Et pourquoi votre fille ne va  pas à la piscine ? Comment peut-elle être allergique à tous les animaux ? L’homme qui vous rend visite est-il véritablement un ami ? Ça lui manque pas, un papa ? Toutes des chiennes. Même Maman, même si elle adore Rin, ne m’a toujours pas pardonnée d’avoir donné naissance à une bât-”

7 décembre 1998 | Tomohiro, demi-frère.


“Je ne veux pas aller au mariage. Je ne veux pas assister au mariage de mon propre père. Pas un an après l’enterrement de maman. Je les hais. Makoto, qu’elle s’appelle. Elle est même pas trop jeune pour lui, ce n’est même pas sa secrétaire, et il a l’air de vraiment l’aimer. De beaucoup trop l’aimer. De l’aimer beaucoup plus qu’il n’a aimé maman. Il ne l’a jamais regardée comme ça. Il ne nous a jamais regardé comme il regarde sa fille. Rin. Elle va récupérer notre nom. Emménager à la maison. Mettre sa chambre dans le bureau de maman. Grande soeur. Grande soeur mon cul. Elle n’a qu’un an de plus qu’Akira et moi. Elle est bizarre, Rin. Elle me met mal à l’aise. Je ne veux pas aller au mariage. C’est humiliant pour nous et humiliant pour maman. Je me demande si elle savait que Père avait une bât-”



3 mars 2004 | Akira, demi frère.


“Elle va travailler dans l’entreprise de Père. Un an avant nous. Un an de plus pour s’installer, s’affirmer, liguer tout le monde contre nous. Cette pute. Makoto, encore, ça passe, elle n’est pas si conne mais Rin. Je voudrais juste qu’elle se marie et qu’on ne la voit plus, mais qui voudrait qu’une brute pareille ? Toujours à faire ses compétitions de karaté, toujours à traîner dans les pattes de Père, qui ne cache même plus qu’il a passé plus de temps avec elle qu’avec nous, depuis le début. Voyage pour le travail, c’est ça ouais. Maintenant elle va pouvoir l’accompagner, paraît-il. Elle n’est même pas particulièrement intelligente. On l’a envoyée dans une école pour filles pour ne pas qu’on puisse se voir, mais je sais très bien les rumeurs qui courent sur elle. Je ne la vois jamais sourire. Je suis sûre qu’elle cache quelque chose. Autre chose d’autre que d’être une bât-”



14 avril 2010 | Akechi, collègue et amant.


“Elle a fini par me l’avouer. Dans un murmure, un très léger filet de voix, derrière un sourire gêné. Kappa. Uniquement parce qu’il lui a avoué sa propre ascendance draconique peu avant. Et qu’elle lui a déjà soutiré beaucoup trop d’informations sur son passé, sur sa vie à Osaka, sur son lien avec le reste de la communauté monstrueuse. Elle m’explique, avec une timidité étrange pour une femme aussi affirmée dans le reste de sa vie privée, son enfance loin des siens. Bien sûr, il y a sa mère, son père et sa grand-mère mais il faut toujours faire semblant devant ses demi-frères humains, qui ne savent rien. Et la vie à la campagne peut être bien dure pour les jeunes monstres. Et, bien entendu, son père ne s’est jamais soucié de lui faire rencontrer d’autres monstres de son âge. Pas son rôle, m’explique-t-elle. Je ne voyais pas, en effet, M. Kagewari se soucier de ce genre de détail. Si la fille est sévère, le père est un véritable roc.
Et pendant que je lui parle du Conseil, un sujet qui l’intéresse tout particulièrement, nous nous éloignons soigneusement du sujet de son père. Je n’ai toujours pas osé lui demander si ce que tout le monde dit est vrai, et si elle est vraiment la bât-”


Tout s’est passé au temple. Il y a un temple, à Osaka, que tous les humains pensent hanté. Mon père et moi cultivons ces rumeurs afin de garder l’endroit désert, en dehors des quelques youkai du coin et les enfants curieux. Nous sommes en paix avec les dieux du lieu, et nos offrandes sont fréquentes et sincères. C’est ici que nous pouvons être nous-mêmes, loin de tous. Nous parlons ouvertement de notre monstruosité, croquons des concombres et il nous prend parfois l’idée de rire.
Cette fois-ci, cependant, il n’est pas là. La vérité c’est qu’il l’est rarement. Bien que je le suive de plus en plus souvent à l’étranger, son métier continue de le forcer à voyager seul. Je retrouve donc les murs rassurants du temple en silence. Au moins plusieurs fois par semaine, je viens m’y recueillir. Je fuis le même silence, pourtant oppressant, de mon appartement. Le bruit constant du bureau. Les hurlements de la ville.
Cette fois-ci, cependant, je ne suis pas seule. Il y a déjà quelqu’un, que je ne remarque pas d’abord, puis qui se dessine dans l’ombre du lieu. Une forme sombre et sans visage qui, visiblement, n’avait pas prévu de trouver quelqu’un ici. Et j’ai beau me défendre, je ne peux rien faire contre cet homme. Il est fou. Je n’arrive pas à lui résister et je finis bientôt immobilisée, un couteau sur la gorge. Il me promet qu’il m’arrachera la langue. Il me promet aussi qu’il me fera regretter de me mêler ainsi de ce qui ne me regarde pas. Il me demande où sont mes parents, maintenant, pour me protéger. Que s’il me laisse la vie sauve, c’est bien parce que-
Quelqu’un d’autre surgit alors. Brusquement, trop brusquement, et dans sa surprise l’agresseur m’égorge. La lame coupe ma peau comme si elle n’était que du beurre, alors qu’il se retourne et que j’ai juste le temps de le voir tuer le grand homme qui se jette sur lui. J’ai le temps de voir la bouche ouverte, béante, dépourvue de langue. J’ai le temps d’entendre le rire du tueur. De comprendre que je vais mourir. Puis de sombrer dans l’inconscience.



13 octobre 2013 | Infirmier


”Elle a repris conscience. Elle n’est plus en danger de mort mais je tiens à vous prévenir qu’elle n’est pas… ne sera peut-être jamais… véritablement, comme, avant. Enfin. Bien entendu elle reste Rin, au fond, mais après une agression pareille, et les complications de sa monstruosité nous tenons à vous signaler des risques de… complications. Des crises de colère, des pertes de mémoire, des changements dans sa façon de percevoir le monde… Bien sûr, il y a aussi des chances qu’elle s’en sorte parfaitement bien, au moins d’un point de vue physique mais la réadaptation risque d’être… difficile.”



16 octobre 2013 | Génitrice


”Elle m’a reconnue aujourd’hui. Elle a arrêté de hurler des mots incompréhensibles. Mais elle continue de… Elle a brisé un, deux, puis trois, même quatre miroirs avant que nous ne décidions de tous les retirer. Elle semble terrifiée par son propre reflet. Et elle fait des choses… avec sa langue. Vous ne pouvez pas la faire arrêter ? De faire ça, à sa langue ? Ça doit lui faire mal, tout de même ? Je ne comprends pas ce qu’elle fait, et pas l’incompréhension habituelle, pas celle qui fait qu’on ne parle pas juste… Je ne sais pas... “



24 décembre 2013 | Une enfoirée


”Il va falloir manger aujourd’hui, Mlle Kagewari. Vous êtes ici depuis plus de deux mois, vous avez agressé la moitié de votre famille, insulté l’autre moitié, refusé votre traitement, recraché à ma figure vos concombre et détruit une partie de votre collection de grenouilles. Et en plus de cela, vous avez arrêté de parler. Alors je sais que vous avez été agressée, que vous avez failli crever et que votre père est riche, mais il va falloir se bouger les doigts du cul si vous voulez aller mieux. Parce que merde, c’est Noël moi, j’ai une putain de famille, et je ne peux pas rentrer chez moi avant que vous ayez avalé quelque chose !”



3 avril 2014 | Tomohiro


”La bâtarde a enfin démissionné. Il serait temps. Six mois enfermée dans sa clinique de campagne à traiter je ne sais quelle saloperie. Il est temps qu’elle lâche l’affaire. On se débrouille mieux sans elle, de toute manière. Makoto me dit qu’elle a si souvent arraché ses propres points de suture que maintenant elle a une cicatrice immonde qui lui traverse la gorge. Comme si elle avait besoin de devenir encore plus flippante. Qu’elle y reste  à crever, dans sa clinique de merde. On peut parfaitement gérer l’entreprise sans elle.



16 juillet 2014 | Lettre


Maman,
Pardonne-moi, je pars. Je ne peux pas rester au Japon. Ils m’ont dit que je pouvais rejoindre les Custodes, ceux qui m’ont sauvé. Aider à retrouver celui qui m’a fait ça. C’est tout ce qui compte maintenant.
Ne me cherche pas. Adieu.










Derrière l'écran


Pseudo Egon / Gérard
Âge Quart de siècle imminent.
Comment as-tu découvert le forum Le goupil sauvage.
Ta fréquence de rp Fluctuante.
Un commentaire ? Gris.




avatar

Messages : 48
Pseudo : Egon
Avatar : Tao Okamoto
Âge : Trente-quatre ans.
Profession : Secrétaire et réceptionniste de l'établissement Saint Judas Thaddée.
Monstruosité : Kappa.

Je devrais avoir mon enfer pour la colère, mon enfer pour l’orgueil, – et l’enfer de la caresse ; un concert d’enfers.


Rin Kagewari
Beveiligen
Sam 2 Juin - 19:42
Voir le profil de l'utilisateur

LIENS.

Prénom Nom
Lien
Description du lien
Prénom Nom
Lien
Description du lien

_________________
Des visages, des figures

Dévisage, défigure


avatar

Messages : 48
Pseudo : Egon
Avatar : Tao Okamoto
Âge : Trente-quatre ans.
Profession : Secrétaire et réceptionniste de l'établissement Saint Judas Thaddée.
Monstruosité : Kappa.

Je devrais avoir mon enfer pour la colère, mon enfer pour l’orgueil, – et l’enfer de la caresse ; un concert d’enfers.


Rin Kagewari
Beveiligen
Sam 2 Juin - 19:42
Voir le profil de l'utilisateur



En cours

Titre du RPft. Machin

Achevés

Titre du RPft. Machin

Abandonnés

Titre du RPft. Machin



_________________
Des visages, des figures

Dévisage, défigure


avatar

Messages : 48
Pseudo : Egon
Avatar : Tao Okamoto
Âge : Trente-quatre ans.
Profession : Secrétaire et réceptionniste de l'établissement Saint Judas Thaddée.
Monstruosité : Kappa.

Je devrais avoir mon enfer pour la colère, mon enfer pour l’orgueil, – et l’enfer de la caresse ; un concert d’enfers.


Rin Kagewari
Beveiligen
Sam 2 Juin - 19:42
Voir le profil de l'utilisateur

DIVERS UN : HISTOIRE

_________________
Des visages, des figures

Dévisage, défigure


avatar

Messages : 48
Pseudo : Egon
Avatar : Tao Okamoto
Âge : Trente-quatre ans.
Profession : Secrétaire et réceptionniste de l'établissement Saint Judas Thaddée.
Monstruosité : Kappa.

Je devrais avoir mon enfer pour la colère, mon enfer pour l’orgueil, – et l’enfer de la caresse ; un concert d’enfers.


Rin Kagewari
Beveiligen
Sam 2 Juin - 19:42
Voir le profil de l'utilisateur

DIVERS DEUX : MISSIONS

_________________
Des visages, des figures

Dévisage, défigure


avatar

Messages : 48
Pseudo : Egon
Avatar : Tao Okamoto
Âge : Trente-quatre ans.
Profession : Secrétaire et réceptionniste de l'établissement Saint Judas Thaddée.
Monstruosité : Kappa.

Je devrais avoir mon enfer pour la colère, mon enfer pour l’orgueil, – et l’enfer de la caresse ; un concert d’enfers.


Rin Kagewari
Beveiligen
Sam 2 Juin - 19:43
Voir le profil de l'utilisateur

DIVERS TROIS : DIVERSIFICATION

_________________
Des visages, des figures

Dévisage, défigure


avatar

Messages : 196


Barmhartig
Trollface passe-murailles
Dim 3 Juin - 20:50
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue Rin Kagewari

il est temps d'entrer dans la danse







Ce qu'on a pensé de ton personnage

C'était nul. J'ai pas trop aimé.


En vrai, quelle femme ! Quelle prestance ! Quelle passion ! (Bon, une passion étrange, mais une passion quand même, et on n'est pas ici pour faire du kinkshaming). Ton style et tes idées sont comme toujours au top et on ne te redira pas assez à quel point on est heureux de t'avoir ici avec nous. Maintenant, va, va botter des culs à Dam, ils en ont bien besoin ces vils gueux !

Bienvenue au Niveau 3


Et maintenant ?
Les formalitésPasse dans ce sujet pour recenser l'avatar, le métier, la monstruosité de ton personnage. Tu peux passer ici demander un rang swag et pour demander un rp. Si tu as une organisation à faire référencer, c'est ici.
Se faire des potesTu pourras chercher des liens en suivant les instructions de ce sujet. N'hésite pas à venir t'installer dans le flood et à nous rejoindre sur le discord.
S'intégrer dans le jeuPense à jeter un oeil à l'intrigue en cours et à t'assurer que tes RPs se situent dans la bonne période.

Et bien sûr, bon jeu !




Contenu sponsorisé

 
Rin Kagewari | We set the fire and we let it burn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safe Haven :: Personnages :: Fiches :: Fiches validées-
Sauter vers: