Les spécificités d'Amsterdam
avatar

Messages : 213


Barmhartig
Trollface passe-murailles
Mer 25 Juil - 20:56
Voir le profil de l'utilisateur

Les spécificités d'Amsterdam

coffeeshops et quartier rouge







Comme on l'a déjà dit, Amsterdam a ses petites spécificités, principalement les Coffeeshops et le Quartier Rouge. Comme celles-ci sont très particulières et méconnues hors d'Amsterdam, on vous explique un peu plus en détail comment ça fonctionne.



Les Coffeeshops
A quoi ça ressembleUn coffeeshop ressemble à un café avec des tables, des chaises, généralement une télé et un comptoir. Il y a divers styles, comme pour des bars ou des cafés. Bien entendu, l'endroit est généralement enfumé même si beaucoup investissent dans des systèmes d'aération. Toutes les tables disposent d'un pot d'herbe à rouler. Il n'y a pas de service en salle et les clients doivent donc se rendre directement au comptoir pour acheter ce qu'ils souhaitent.
Ce qu'on y vendLes coffeeshops vendent de la weed (feuille de cannabis) et du hash (résine de cannabis). Ils sont bien entendu interdits aux personnes de moins de 18 ans. Il est interdit d'y vendre de l'alcool, la plupart des coffeeshops ne servent que du thé et des cannettes de soda ou, pour les plus chics, des jus et des cafés. La drogue peut s'acheter en vrac ou sous forme de joints pré-roulés. Il est également interdit de fumer du tabac dans l'enceinte du coffeeshop : les joints sont roulés soit entièrement avec de la weed ou du hash (mais c'est très cher), soit avec une herbe spéciale pour rouler, mise à disposition des clients sur la table. Certains offrent des space cakes (gâteaux réalisés avec de la weed).

Les magasins spécialisés à Amsterdam
Autour du cannabisNombreux sont les magasins (surtout dans le centre) qui vendent des objets en rapport avec la consommation de cannabis : bongs, pipes, grinders, mais aussi space cakes, thé à la feuille de cannabis, tabac à cigarette électronique au CBD, etc. On les appelle les smart shops.
Autres drogues doucesCes magasins vendent en général d'autres drogues douces, qui sont tolérées à Amsterdam. Il est par exemple fréquent d'y trouver des champignons (psylocibes), du peyote, etc. En théorie, la vente de champignons a été interdite en 2008, mais la loi laisse suffisamment de marge pour qu'on puisse encore trouver des "magic truffles" un peu partout.
Drogues duresC'est plus rare, mais ça arrive. On peut, dans certains magasins d'Amsterdam, acheter des drogues plus dures comme on achèterait des clopes. Certains magasins du centre vendent du GHB, de la kétamine (ces deux molécules sont considérées comme des "drogues du viol", attention donc : il est outrageusement facile de droguer un verre dans Amsterdam), des dérivés de l'héroïne, etc. C'est totalement illégal - mais on a personnellement experimenté une vitrine offrant ces drogues en plein coeur d'Amsterdam, juste sous des drogues aphrodisiaques.
Sex shopsOmniprésents dans le Quartier Rouge, ils ont pignon sur rue et leur devanture n'est pas masquée comme elle peut l'être en France. On en trouve de toutes les spécialités et à tous les prix.

Le Quartier Rouge
Le conceptIl y a en fait plusieurs quartiers rouges à Amsterdam, on parlera ici surtout de celui du Centrum, le plus connu. Dans le Quartier Rouge, à la tombée de la nuit, les fenêtres s'illuminent de lumières rouges et des travailleur.se.s du sexe (principalement des femmes mais aussi des hommes) viennent prendre place en "vitrine" en petite tenue. Pour acheter leurs services, il faut entrer et payer et chaque établissement a ses propres règles. Il s'agit de l'un des quartiers les moins dangereux d'Amsterdam, puisqu'il est empli de policiers et de gardes du corps employés par les travailleur.se.s.
L'ambianceDe jour, il s'agit d'un quartier central très normal, avec des boutiques (souvent des sex shops), quelques restaurants, beaucoup de touristes. On y trouve aussi des musées (de l'érotisme, de la prostitution, du cannabis), des peep shows, des strip clubs, des clubs de jazz, des bars gay, etc. La nuit... hé bien, la nuit ne change pas grand-chose : beaucoup de touristes curieux qui se pressent aux vitrines pour se rincer l'oeil et satisfaire leur voyeurisme, quelques personnes en quête d'un bon moment. C'est un quartier très animé et bruyant de manière générale.
Les règlesDe manière générale, les mineurs ne sont pas admis dans le Quartier Rouge après la tombée de la nuit. Il est de plus interdit de prendre des photos des vitrines occupées.


 
Les spécificités d'Amsterdam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safe Haven :: Le Commencement :: Annexes approfondies :: Vie Quotidienne-
Sauter vers: